Rechercher un numero de téléphone, un e-mail, un pseudo impliqué dans une affaire de cybercriminalité

#    Attention!! Adresses utilisées par des suspects et potentiels cyberecriminels:                                                      
1. cabinet.claude.bernard.perso@yandex.com
2.Mlle Sandra Ferteux, sand-amour @live.fr, 225 02 91 14 69
3.Inspecteur Angui Eboi Alain, angui.eboi.a @gmail.com
4.cyber.criminalite.gouv @gmail.com
5.police.interpol338 @gmail.com
                                                                                                                                               Consulter la liste complète>> >>

 
 

 

Rechercher un numero de téléphone, un e-mail, un pseudo impliqué dans une affaire de cybercriminalité

Traqués par la PLCC, les cyberdélinquants se font payer via des cartes.

C'est dans l'arrière boutique d'un magasin de vêtements que deux suspects ont été interpellé en pleine activité cybercriminelle, dans la commune de Yopougon quartier Banco II. En effet, ce qui en apparence paraissait être un simple magasin de vêtements, cachait en vérité le nœud d'un réseau cybercriminel bien ficelé. Les informations directement collectées auprès des victimes et suite aux investigations techniques ont permis de découvrir le mode d'action de ce réseau cybercriminel.
Après avoir monté leurs escroqueries via Internet, les cybercriminels recommandaient à leurs victimes de se faire transférer des sommes d'argent par le biais de coupon de recharges pour cartes prépayées.

Après l'avoir escroqué pour plus de 16.000.000 FCFA sous une fausse identité, il comptait renouer des relations amoureuses avec sa victime sous sa vraie identité

Après être rentrée en contact via des sites de rencontres sur Internet avec une personne présentée sous la fausse identité « Deschamps Franck », une dame de nationalité française s'est liée d'amitié avec un cyberescroc notoire. En effet, l'individu à réussi en usant de subterfuges diverses, à gagner l'entière confiance de sa victime en lui faisant miroiter l'illusion d'une relation amoureuse passionnée. Partant de cette pseudo-relation amoureuse, le suspect s'est fait transférer des sommes d'argent estimées à 25.580 Euros, soit 16.806.060 FCFA, par sa victime. En effet, prétendant être un homme d'affaire de nationalité française, le cyberescroc avait requis le concours de sa victime pour le règlement de nombreux frais d'hospitalisation, de dossiers administratifs, etc., qui n'étaient en vérité que de subterfuges pour lui soutirer de l'argent.

Ils arnaquent pour plus de 100.000.000 FCFA un citoyen français via INTERNET, avant d’être mis aux arrêts par la PLCC

cybercriminels interpellés, cybercrimactu

Au cours de l’année 2013, un homme d’une soixantaine d’année, de nationalité française est rentré en contact via  Internet, avec quatre cyberdélinquants particulièrement redoutables. En effet, l’homme a fait la connaissance  sur un site de rencontre, d’une personne répondant au nom de « Mélissa Garnier ». Cette dernière s’est liée d’amitié et a gagné la confiance du sexagénaire, en prétextant être la fille d’un défunt riche homme d’affaire de nationalité Ivoiro-Polonaise. La pseudo-demoiselle prétendait en outre être héritière d’une immense fortune estimée à 500.000 Euros, soit environs 328.000.000 F Cfa dont elle devrait rentrer en possession contre le paiement de frais et taxes administratives. C’est à cet effet, qu’elle sollicita le concours de sa victime, afin que celle-ci lui paie les fonds nécessaires au déblocage de la fortune, contre versement d’un pourcentage avantageux des sommes débloquées.

Quatre jeunes cybercriminels interpellés dans un cybercafé dans la commune de Yopougon

Les équipes d’intervention de la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité ont procédé à l’interpellation de quatre individus s’adonnant à des activités de cyberescroquerie dans un cybercafé de la commune de Yopougon. L’interpellation est intervenue suite à l’exploitation d’informations reçues après des dépôts de plainte successifs auprès de la PLCC, pour des escroqueries via Internet. Ainsi les nommés KONAN YAO CLOTAIRE (24 ans) alias « zlatane », DENION CHCRIST FRED OREDOLA alias « ducharm » (17 ans), OUATTARA DEWILEIN (20 ans) alias « axell » et KOUAME ELIESER (16 ans) alias « scarface ». La bande de jeunes cyberescrocs s’était spécialisée en plus de la classique arnaque aux faux sentiments, dans des fraudes à l’achat/vente. En effet, les jeunes hommes se faisaient passer, en usant de fausses identités et faux documents administratifs, pour une entreprise de vente de produits cosmétiques.

[DIVO] Il utilise la carte d'identité de voisin de classe pour retirer la fruit de son escroquerie sur Internet

Les investigations qui ont conduit à l’interpellation des nommés GNAN TEMANOHIN HERMANN et SAKO STEPHANE dans la ville de Divo, ont été initiées suite à une plainte reçue pour chantage à la vidéo. En effet, c'est en s'étant créé un compte facebook sous une fausse identité en l’occurrence « BLANDINE POUPEN », que le sieur GNAN TEMANOHIN HERMANN a réussi à se lier d'amitié avec sa victime. Ayant convaincu sa victime – un homme d'une trentaine d'années – de passer une conversation vidéo via Skype après de très longs échanges sur facebook ; le cybercriminel a incité sa victime à se soumettre à un jeu de séduction très intime. Ne s'étant pas rendu compte de la supercherie, la victime s'est adonnée à des attouchements sexuels explicites ; laissant ainsi libre cours au cyberdélinquant de filmer les scènes érotiques de leurs échanges.

Pages