#    Attention! Voici les informations des suspects :                                                      
1.Commandant Jacques Gaulet, cdtjacquesgaulet @outlook.fr

2.Mlle Sandra Ferteux, sand-amour @live.fr, 225 02 91 14 69
3.Inspecteur Angui Eboi Alain, angui.eboi.a @gmail.com
4.cyber.criminalite.gouv @gmail.com
5.police.interpol338 @gmail.com
                                                                                                                                               Toute la liste >> >>

 

 

slideshow 1 slideshow 2 slideshow 3

Rechercher un numero de téléphone, un e-mail, un pseudo impliqué dans une affaire de cybercriminalité

Interpellé alors qu’il s’apprêtait à retirer le fruit de son escroquerie

Le renforcement de la présence des équipes de la PLCC sur le terrain, se fait grandissant. C’est ce qu’a pu constater à ses dépends, un jeune cybercriminel répondant au nom de KOUKO MINIANGOU GUY PATRICK, alias « PATCO SPOTY GANG ». L’individu a été interpellé la main dans le sac dans un établissement de transfert de colis, où il s’apprêtait à retirer le fruit de son arnaque au préjudice de nombreuses victimes de nationalité britannique. En effet, usant de la technique dite de l’arnaque aux faux sentiments, le cybercriminel avait réussi à créer un faux personnage en l’occurrence une jeune femme. Par diverses manipulations et subterfuges, le nommé KOUKO MINIANGOU GUY PATRICK soutirait de l’argent à ses victimes sous la fausse identité de « CAROLLE LACROIX ».

Coopération Sud-Sud: Un accord de partenariat signé entre la DITT et IB Maroc

Signature protocole d'accord DITT/IB Mroc, dans le cadre du Fourm Ivoiro Marocain, dans le cadre de la visite de Sa Majesté Mohamed VI, roi du Maroc

Dans le cadre de la visite de fraternité et de travail effectuée par le Roi du Maroc, Sa Majesté MOHAMED VI, un important forum économique a été initié en Côte d’Ivoire. Regroupant hommes d’affaires Marocains et partenaires stratégiques venus accompagner le Souverain Chérifien, ce forum a été l’occasion d’établir de nombreux partenariat de collaboration entre les deux pays. Ce sont de nombreux accords qui ont été signés entre les deux pays frères, dans les domaines économiques, stratégiques et de défense/sécurité, entre autres.
Au nombre des multiples accords signés entre les acteurs locaux et Marocains, une convention a été signée entre la Direction de l’Informatique et des Traces Technologiques (DITT) par son Directeur, Commandant Guelpetchin OUATTARA et le groupe IB MAROC, dans le cadre du partage d’expériences et d’un appui stratégique dans le domaine des Technologies de l’Information.

Un groupe de cybercriminels mis aux arrêts

Dans le cadre d’une opération ciblée menée à la suite de l’exploitation de sources d’informations anonymes, un groupe de cybercriminels a été démantelé le Mardi 18 Février 2014, dans la commune de Yopougon. Les individus interpellés, une bande de quatre jeunes hommes dont deux (02) élèves, ont été mis aux arrêts alors qu’ils s’adonnaient à leur activité illicite. L’exploitation du matériel informatique saisi a permis de mettre en rapport les suspects interpellés avec de nombreuses affaires de cybercriminalité enregistrées par la PLCC. En effet, ce sont des faux documents administratifs et financiers, des dizaines de faux profils utilisant des photos usurpées, des traces de mandats de transferts d’argent reçus sous de faux noms, etc. qui ont été découverts.

Un cybercriminel mis aux arrêts après un déni de service sur les serveurs d’un opérateur de télécommunications

PLCC

Une enquête diligentée par l’équipe de la PLCC a permis de mettre aux arrêts un individu répondant au nom de COULIBALY OUMAR. Le suspect, un informaticien sans emploi âgé de 34 ans a été interpellé suite à une plainte pour intrusion illicite dans l’un des serveurs principaux d’un Opérateur de télécommunications. En effet, de nombreux dysfonctionnements enregistrés sur le serveur de la plateforme de gestion des abonnés prépayés, entrainant par la même occasion l’indisponibilité de la majeure partie des services proposés, ont conduit l’opérateur à saisir la PLCC d’une plainte.
Il ressort de l’analyse technique effectuée, que des fichiers malveillants avaient été indument installés par le cybercriminel sur le serveur susmentionné. L’activité de ces fichiers malveillants (scripts) a conduit à un déni de service (DoS), occasionnés par la grande quantité de requêtes illicites émises au serveur.

[Lutte contre la cybercriminalité] Signature d’un protocole d’accord entre la Police Nationale et l’ARTCI

La lutte contre la cybercriminalité est devenue au fil des années, un enjeu majeur en Côte d’Ivoire. Les acteurs locaux engagés dans la lutte contre ce phénomène criminel nouveau, en ont pris la juste mesure en mettant en place des mesures légales et organisationnelles. Au nombre de celles-ci, la création de la Plateforme de Lutte Contre la cybercriminalité (PLCC) reste l’une des plus significatives.
C’est dans le cadre de la reconduite du protocole d’accord instituant la PLCC, qu’a été organisée le Lundi 27 Janvier 2013, une cérémonie officielle de signature d partenariat entre le Directeur Général de la Police Nationale et le Directeur Général de l’ARTCI.

La Direction de l’Informatique et des Traces Technologiques (DITT) a un nouveau chef

Illsutration cérémonie de passation de service à la DITT

Après trois (03) années de loyaux services rendus à la Direction de l’Informatique et des Traces Technologiques (DITT), M. Stéphane KONAN ex-directeur de ladite direction a transmis son tablier ce jeudi 30 Janvier 2014 au Commandant Guelpetchin OUATTARA. La cérémonie de passation de service entre le directeur sortant et son successeur s’est déroulée en présence du Commissaire KOFFI Bruno, Directeur Général Adjoint Chargé de la Police Scientifique (DGACPS). C’est une cérémonie de départ, empreinte de sobriété et surtout d’une grande émotion qui a sanctionné la fin de la mission de M. KONAN à la tête de la DITT.

Tags: 

Un individu mis aux arrêts après l'envoi de faux documents numériques à une ambassade

Les enquêtes relatives à l'affaire des faux documents administratifs transmis à une ambassade représentée sur le territoire Ivoirien n'ont pas encore livré leurs derniers rebondissements. En effet, dans la continuité de l'enquête qui avait permis d'interpeller six (06) individus au cours du mois de décembre 2013, un individu nommé BOLI BI THA GILBERT a été mis aux arrêts. Gérant du cybercafé à partir duquel la grande majorité des faux documents ont été transmis, cet individu serait le principal instigateur de ces fraudes graves. En effet, une panoplie de faux documents identiques à ceux envoyés par les cyberdélinquants préalablement interpellés a été retrouvée dans le matériel informatique saisi dans le cybercafé.

Mis aux arrêts après une intrusion frauduleuse dans les serveurs d'un Fournisseur d'accès Internet

Faisant suite à une plainte déposée par une victime pour tentative d'escroquerie, un individu répondant au nom de OBA GBEHIT BORIS LEGER a été mis aux arrêts par la PLCC. Le cyberdélinquant avait réussi à se procurer frauduleusement les accès (nom d'utilisateur, mot de passe) d'un agent en service chez un important Fournisseur d'accès Internet (FAI), qu'il utilisait à des fins malveillantes. En effet, moyennant la moitié des sommes normales exigées par le fournisseur pour l'accès à Internet, le cyberdélinquant prolongeait les délais de validité des comptes clients au préjudice du FAI. Prétextant des offres promotionnelles exceptionnelles pour certains et d'autres subterfuges pour d'autres, le cybercriminel se faisait passer pour un agent agissant pour le compte de l'opérateur. Ce sont en somme, plus de 4.210.000FCFA qui auraient été soutirées par l'escroc sur une période d'un mois.

Un groupe de faussaires interpellés

Six (06) individus ont été interpellés par la PLCC, suite à une enquête relative à une vaste opération d’usage de faux documents administratifs à l’effet d’obtenir des visas d’entrée dans un pays amis de la Côte d’ Ivoire. En effet, les individus interpellés avaient envoyé via internet de nombreux faux documents (extrait de naissances, bulletin de paie, ordre de mission, etc.) constitutifs de leurs dossiers de demande de visa. Les enquêtes menées conjointement entre les responsables sécurité de ladite ambassade et les agents de la PLCC, ont permis d’établir que l’ensemble des faux documents étaient transmis depuis la même adresse IP (Internet Protocol). Cet état de fait laissait transparaitre à priori une organisation criminelle spécialisée dans la confection et l’usage de faux documents.

Deux (02) cyberescrocs interpellés suite à un avis de recherche lancé par la PLCC

Suite à l’avis de recherche publié sur le site web de la PLCC et auprès des différents services de Police, deux (02) individus ont été interpellés le Vendredi 06 Décembre 2013. L’avis de recherche avait été publié dans le cadre d’une enquête relative à une affaire de cyberescroquerie entamée depuis plus de 04 mois, suite à une plainte déposée par une victime de nationalité Française auprès de la PLCC.

Pages

Développé et mis en ligne par DITT - Ministère de l'Intérieur - Côte d'Ivoire pour la PLCC