Rechercher un numero de téléphone, un e-mail, un pseudo impliqué dans une affaire de cybercriminalité

#    Attention!! Adresses utilisées par des suspects et potentiels cyberecriminels:                                                      
1. cabinet.claude.bernard.perso@yandex.com
2.Mlle Sandra Ferteux, sand-amour @live.fr, 225 02 91 14 69
3.Inspecteur Angui Eboi Alain, angui.eboi.a @gmail.com
4.cyber.criminalite.gouv @gmail.com
5.police.interpol338 @gmail.com
                                                                                                                                               Consulter la liste complète>> >>

 
 

 

Rechercher un numero de téléphone, un e-mail, un pseudo impliqué dans une affaire de cybercriminalité

Une française se fait soutirer plus de 26 000 000 frs cfa par une bande de cyberescrocs. Deux d'entre eux viennent d'être épinglés

Une ressortissante française qui s'est faite soutirer la mirobolande somme de 26 240 000 francs cfa soit 40 000 euros par une bande de cyberescrocs peut souffler un « ouf » de soulagement. Deux d'entre eux viennent d'être pris par les agents de la PLCC qui ne ménage aucun effort pour être aux trousses de ces individus  indelicats. Lesquels ne cessent à vrai dire de troubler la quiétude de nombreux internautes à travers le monde. Il s'agit entre autres de NIONSSIEU EMMANUEL ISAAC et SEBON KANE GILDAS AYMARD.

Au cours de l'audition, la victime a déclaré avoir rencontré sur internet le chef de la bande, surnommé « FRANCK POINT » qui lui a fait croire qu'il vivait à Strasbourg. Et qu'il menait des activités de vente de véhicules en Côte d'Ivoire. Dira-t-elle.

Son bourreau lui a raconté également des histoires emouvantes pendant leurs echanges amoureux. Ce qui l'a conduit à debourser le montant en question, a-t-elle fait savoir.

Un arnaqueur aux faux sentiments dans les mailles de la Plcc

On ne cessera jamais de le dire et d'attirer l'attention de la population ivoirienne que l'escroquerie sur internet est reprimée et punie par la nouvelle loi sur la cybercriminalité. Cette loi prévoit des peines allant jusqu'à 20 ans de prison ferme et 40 000 000 frs cfa d'amende.

L'application de cette loi a permis à la plateforme de lutte contre le phénomène de la cybercriminalité de mettre aux arrêts BENNE GILBENAIRE STEPHAN. Celui-ci a été interpellé suite à une arnaque aux faux sentiments. En vérité, il se faisait passer pour une jeune fille en la personne de LAURAINE GANTOIRE sur un site de rencontre.

De son forfait, en 2014, il a extorqué à un resortissant français, la somme totale de 3 288 euros soit 2 157 045 francs cfa.

Une stagiaire extorque 1 000 000 frs cfa à son patron

La plateforme a procédé à l'interpellation de Dame KONE MAKANY KADIJA, stagiaire dans une agence de transfert de la place pour faux et usage de faux et escroquerie d'un montant de 1 000 000 frs cfa.

D'après les faits, le responsable d'agence a constaté que deux retraits frauduleux d'un montant total de 1 581 550 frs cfa avaient été effectués les 11 septembre 2014 et 6 janvier 2015 sur son compte dépôt. Pour ce faire, il saisit la PLCC pour porter une plainte.

Au cours de l'audition, la cyberdelinquante présumée a fini par avouer qu'elle voulait octroyer un prêt à usure à son ex-copain. Dans cette dynamique, elle a rétiré frauduleusement du compte géré par son employeur la somme de 1 000 000 frs cfa. Comme recompense du « deal », elle dit avoir reçu auparavant un acompte de 450 000 frs cfa et devait en plus percevoir de son ex-copain un remboursement à hauteur de 1 200 00 frs cfa.

La Plcc sensibilise le corps enseignant et le personnel des lycées et collèges du Disctrict d'Abidjan

Dans le cadre du lancement du projet sur l’entreprenariat une action éducative initié par le ministère de l’éducation nationale, un séminaire a été organisé au lycée technique de cocody à l’attention des enseignants et du personnel des lycées et collèges des communes de Cocody, de Plateau, d'Adjamé et de Bingerville en vue de les informer sur l'importance d'apprendre aux élèves à cultiver l’esprit d’entreprenariat.

A ce programme l’équipe de la PLCC a été conviée à entretenir les séminaristes sur le thème suivant : Entreprenariat et cybercriminalité en milieu scolaire. L’objectif était d’amener le personnel et le corps enseignant à connaitre ce qu’est la cybercriminalité pour qu’ils deviennent aussi des vecteurs de sensibilisations de ce fléau en milieu scolaire.

Lutte contre la cybercriminalité : La plateforme met aux arrêts cinq (5) cybercriminels présumés

Suite aux enlèvements d'enfants observés avec recrudescence à Abidjan, des cyber patrouilles ont été effectuées les 29 et 30 janvier dernier dans plusieurs quartiers d'Abidjan, précisémént à Yopougon Maroc, Niangon, Selmer, Gesco, Ananeraie, à Adjamé Paillet et au Plateau-Dokui. Ces opérations ont permis à l'équipe de la PLCC de mettre la main sur cinq (5) cybercriminels. A savoir les nommés BOSSINA LEO ALEX PACÔME alias ANGEL GARDIER, KONATE DJAKARIDJA alias DJAKIS KONATE, ADENL OLIVE DIEUDONNE alias OLIVE ALAFIA, MATHIEU LAMA alias ALBERT ARSENE et KANE YAYA.

Au terme de minutieuses investigations menées sur place par les agents de la PLCC, il ressort que ces individus échangeaient avec des interlocuteurs européens pour qui, ils se faisaient passer pour des jeunes filles de race blanche en leur expédiant les photos de celles-ci.

Pages