Article

Côte d’Ivoire / lutte contre la cybercriminalité : 2067 affaires traitées en 2016, quand les préjudices sont en baisse…

2067.C’est le nombre d’affaires de cybercriminalité traitées par la Direction de l’Informatique et des Traces Technologiques (DITT) à travers la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) au cours de l’année 2016.

2016 a connu une hausse de 586 affaires, comparé à 2015 (1409 affaires traitées).  Une hausse  qui  s’explique par une intensification de sa présence sur le terrain.

Une hausse des affaires due à l’action terrain…

En effet les actions de terrain de la PLCC auront permis en quelque mois de dénicher les cyberdélinquants dans leur repère de prédilection à savoir les cybercafés et d’assainir cette activité considérée comme malsaine depuis l’arrivée du phénomène ‘’brouteur’’ dans le district d’Abidjan.

En plus des cybercafés, notons l’accroissement du nombre de dénonciation par les populations qui aura permis plusieurs perquisitions et interpellations qui se sont soldées par des déferrements.    

Une baisse du préjudice due aux actions de sensibilisation…

Mais si le nombre d’affaires a augmenté, le préjudice tenté et consommé en 2016 est sensiblement inférieur à celui de 2015, de  plus de 400 millions de Franc CFA.  

Une diminution qui s’explique par le fait qu’il devient difficile (progressivement) pour les cyberdélinquants de faire payer leur victime.

Leurs méthodes d’arnaques étant connues et divulguées, la vigilance des populations et la possibilité qu’elles ont de se référer à la PLCC en cas de doute rendent la vie dure à ces cyberdélinquants qui peine à obtenir leur paiement. La sensibilisation et les actions de communications de la PLCC sur ces questions y sont pour beaucoup même si des efforts  restent à faire.

La DITT à travers sa Plateforme de lutte contre la cybercriminalité vous invite à suivre les avancées en matière de lutte  et de protection contre la cybercriminalité sur son site web et sa page Facebook pour plus d’informations.