Article

DEUX PRÉSUMÉS CYBERDÉLINQUANTS MIS AUX ARRÊTS PAR LA PLCC

Exploitant une information anonyme de ce que des individus s'adonneraient à des activités cybercriminelles, les agents de la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) ont arrêté et conduit les nommés N’GUESSAN KOUAKOU SANTHIAS alias«Sandra» et PESSON GERMAIN dans leurs locaux. C'était à Koumassi sopim, dans un cybercafé.

Arrivés à la DITT (Direction de l’Informatique et des Traces Technologiques), tous les éléments en possession des suspects ont été déposés au Laboratoire de Criminalistique Numérique(LCN), pour analyse. Après audit, le LCN a découvert plusieurs bordereaux de transfert d’argent, de faux documents de banque, de faux passeports, des photos et vidéos de personnes nues. Ils possédaient également de faux profils sur les réseaux sociaux.

Lors de leurs auditions, le nommé PESSON GERMAIN a déclaré ne pas être un cyberdélinquant. Par contre, certains de ses amis auraient sollicité son numéro de téléphone pour effectuer des transactions financières et pour la création de faux profil à des fins de cyberescroquerie. Quant au nommé N’GUESSAN KOUAKOU SANTHIAS, il a nié les faits jusqu’à ce qu'il soit confronté aux preuves trouvées par le LCN. A la question de savoir à qui appartenaient les faux documents trouvés en sa possession, il a répondu qu’ils étaient à l’un de ses amis qui serait un cyberdélinquant.

En somme N'GUESSAN KOUAKOU SANTHIAS et PESSON GERMAIN pourraient être poursuivis pour utilisation frauduleuse d’éléments d’identification de personne physique, escroquerie et complicité d’escroquerie sur internet. A cet effet, ils ont été conduits devant le Parquet d’Abidjan pour répondre de leurs actes. 

Category: