Article

IL ÉTAIT CHARGÉ DE RETIRER FRAUDULEUSEMENT DES MANDATS

L'appât du gain facile était sans doute ce qui animait, KALLOU BOLLY JOACHIM alias «TONY» qui serait un intermédiaire dans les transactions frauduleuses des cyberescrocs. Il a été interpellé par les agents de la PLCC* suite à une dénonciation et déféré devant le Parquet d'Abidjan, le 20 décembre 2016.

Au cours de son audition, le suspect a déclaré avoir pris le numéro d'un cyberdélinquant dans le téléphone d'un de ses proches. Le cyberescroc avait proposé à sa connaissance, de retirer des transferts d'argent sans respecter les procédures de travail moyennant un pourcentage ; ce qu'elle a refusé. L'ayant entendu parler, KALLOU subtilise le téléphone de celle-ci dans lequel il a eu le fameux numéro, car il trouvait la proposition très alléchante. Il le (cyberdélinquant) contacte téléphoniquement et conclut un accord. Dans ledit accord, le suspect devait recevoir des codes de transferts qui n'étaient pas à son nom, mais qu'il devait retirer. En contre partie, il devait recevoir une commission sur chaque retrait. Il a été appréhendé alors qu'il était dans une agence de transfert d'argent pour effectuer un retrait.

Le Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN) de la DITT*, avait trouvé plusieurs codes mtcn après l'audit de tous les éléments en possession du suspect, ce qui corrobore ses dits.

KALLOU BOLLY JOACHIM pourrait être poursuivi pour tentative de retraits frauduleux de transactions électroniques et complicité d'escroquerie sur internet

PLCC: Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité

DITT: Direction de l'Informatique et des Traces Technologiques

Category: