Article

IL FAISAIT DU CHANTAGE À LA VIDÉO SON GAGNE PAIN

PKROHOURY WAWA STEPHEN serait un ''arnacoeur'' et maître chanteur. Il a été arrêté par la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC), dans la commune d'Adjamé.

Dans les faits, Dame L était en contact avec une Jeune femme sur les réseaux sociaux, avec qui elle entretenait une relation amoureuse virtuelle. A la demande de son amoureuse, elle a envoyé des photos et vidéos d'elle (la victime) à caractère sexuelles. Et par la suite l'amoureuse en question, demanda de l'argent à celle-ci sous menace de diffuser ses vidéos sur internet, si elle ne s'exécutait pas. Prise de panique, Dame L a effectué un transfert d'argent pensant que son maître chanteur supprimerait ses vidéos comme il le lui avait promis. A sa grande surprise, ce dernier revient à la charge quelque temps après pour demander encore plus. Cette fois-ci, il la harcelait et menaçait via le téléphone et sur internet. A bout de souffle elle décide de porter plainte à la PLCC. Les investigations ont permis de mettre la main sur le harceleur, qui n'est autre que le suspect. L'audit des pièces à conviction, éléments de preuves mis à la disposition du LCN a révélé que WAWA a plusieurs identités sur les réseaux sociaux. Il est à la fois une jeune anglaise du nom de « PAOLA KLOSTER » et une dame française «JOCELYNE BONSNET». Ces deux personnages étaient à la recherche du prince charmant. Des messages de menaces, de nombreuses photos et vidéos osées de plusieurs femmes, y compris celles de Dame L ont été découverts.

Lors de son audition, le suspect a avoué être un cyberdélinquant et que le chantage à la vidéo est sa spécialité. Il ajoute que cela commence par l'arnaque aux sentiments pour aboutir au chantage. De cette activité, il a fait de nombreuses victimes et obtenu beaucoup d'argent.

PKROHOURY WAWA STEPHEN alias «PAOLA KLOSTER» et « JOCELYNE BONSNET» pourrait être poursuivi pour utilisation frauduleuse d'éléments d'identification de personne physique, enregistrement illégal de communication privée, harcèlement, chantage et escroquerie sur internet. Il a été mis à la disposition des autorités compétentes pour répondre des faits qui lui sont reprochés.