Article

ShieldAfrica 2017 : La DITT fait salon plein !

Le rideau s’est refermé sur l’édition 2017 du ShieldAfrica ce jeudi 26 janvier. Ce salon qui a débuté le 24 Janvier, aura pendant 3 jours permis au monde de la sécurité et de la défense d’établir sa capitale à Abidjan, au sein de l’Ecole Nationale de Police sise à Cocody.

Ce salon, carrefour se sont réunis les africains utilisateurs publics et privés des produits et solutions de sécurité et de défense, ainsi que les industriels du monde entier, aura permis aux experts de tous les pays du monde notamment des pays africains, de présenter, à travers des ateliers, conférences, panels et expositions, les avancées technologiques et des équipements de défense et de sécurité. Les thèmes suivants ont été abordés lors de ce salon: 

- Défis sécuritaires pour la prospérité de l'Afrique

- Comment les villes intelligentes contribuent à la sécurité en Afrique

- Coopération et réponse face au terrorisme en Afrique

- Quelle sécurité pour les grands évènements en Afrique?

- Flux migratoire:Maitrise et sécurisation des frontières

- Transaction électroniques et financières en Afrique: Risques et sécurisation

- Cybercriminalité: enquête forensic numérique, droit et politique

- Débloquer le potentiel de défense de l'Afrique

 La Direction de l’Informatique et des Traces Technologiques (DITT) avec ses composantes (PLCC, LCN, VIDEOPROTECTION URBAINE D'ABIDJAN), a animé le stand de la Police Nationale de Côte d’Ivoire à ce salon. Avec plus de 600 visiteurs durant ces trois jours, la DITT aura reçu la visite des Ministres de l'Intérieur et de la Sécurité de Côte d'Ivoire et celui du Bénin, de la Défense de Côte d'Ivoire, du Directeur Général de la Police Nationale et des Directeurs centraux et des Officiers Supérieurs de Gendarmerie de la Côte d’Ivoire et d’autres pays africains, du Procureur de la République Ivoirienne, de Généraux d’armées africains et des Directeurs de société de sécurité privée.

Cette édition du ShieldAfrica, aura permis à la Côte d’Ivoire de présenter au monde les actions effectivement réalisées et ses pratiques en matière de  sécurité. Un temps de partage fructueux d’expériences qui traduit la volonté du pays de s’engager en faveur d’une démarche holistique du traitement des défis de sécurité nationale.