Article

UNE BANDE DE JEUNES PRÉSUMÉS MAÎTRES CHANTEURS APPRÉHENDÉS

Le chantage à la vidéo était ce à quoi , M. X était confronté. Les dénommés ADJÉ JEAN CLAUDE, COULIBALY CHEICK AHMED et N'GUESSAN AKA FULGENCE seraient ses bourreaux, selon les enquêtes menées par la PLCC* avec le soutien technique du Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN). Cela suite à une plainte déposée par la victime à la Direction de l'Informatique et des Traces Technologiques (DITT).

Les suspects ont été ainsi mis à la disposition des autorités compétentes, le 14 décembre 2016 pour répondre des actes qui leurs sont reprochés. Ils pourraient être poursuivis pour diffusion illégale de données à caractère personnel, de chantage à la vidéo et tentative d'escroquerie en bande organisée.

Selon les déclarations des mis en cause avant leur défèrement, ADJÉ JEAN CLAUDE aurait trouvé une carte mémoire devant la maison de M. X. Le support de stockage contenait des vidéos à caractère très intime de la victime et son épouse. ADJÉ l'a partagé à ses amis COULIBALY CHEICK AHMED et N'GUESSAN AKA FULGENCE. Ensemble, ils décident de l'utiliser pour lui soutirer de l'argent en le faisant chanter. Et N'GUESSAN était chargé d'appeler régulièrement la victime pour lui mettre la pression. Cela dans le but de le faire craquer, pour qu'il paie la somme exigée pour la non publication de ses vidéos sur les réseaux sociaux.

Category: