Bienvenue sur le site web officiel de la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité. >>> Signalement en ligne <<<

Deux caissières mises aux arrêts pour le détournent d’un mandat de plus de 2.8 millions FCFA

Les équipes de la PLCC ont procédé à l’interpellation des nommées KOUAME NADEGE REINE et OUATTARA MARIAM, à la suite d’une plainte déposée pour détournement de mandat d’une valeur de 2.800.000 FCFA. La plainte est survenue après que le plaignant ce soit rendu dans un établissement bancaire pour le retrait d’un mandat à lui adressé, sans pouvoir entrer en possession de son argent. En effet, muni de son bordereau d’envoi, le plaignant s’est rendu dans un premier point de retrait dans la commune de Vridi. Après avoir pris connaissance du bordereau d’envoi, la caissière répondant au nom de KOUAME NADEIGE lui a signifié qu’elle ne pouvait procéder au paiement prétextant qu’elle avait déjà atteint son quota journalier de transactions autorisées. S’étant rendu dans une seconde agence du même établissement bancaire, le paiement n’a pu être effectué pour les mêmes motifs.

Des billets émis frauduleusement après le piratage du système informatique d’une agence de voyage

Les équipes de la PLCC ont mis aux arrêts une personne répondant au nom de COULIBALY YEGUETIONRY MARIAM, suite à une plainte déposée pour émission illicite de billets d’avion d’un montant de 2.643.500 FCFA. En effet, c’est après avoir reçu une facture mensuelle majorée de plus de deux millions de francs, que les responsables de ladite agence se sont aperçus de l’activité illicite. Il revient des enquêtes menées sur le terrain que la nommée COULIBALY YEGUETIONRY MARIAM, employée de ladite agence, a procédé à l’installation d’un logiciel de prise de contrôle à distance sur l’ordinateur ayant servi ensuite pour l’émission illicite des billets d’avions. Les investigations techniques réalisées sur le matériel saisi ont permis de découvrir que les billets ont été émis tard dans la nuit, alors que les locaux de l’agence étaient fermés.

Après avoir désactivé sa carte SIM, il usurpe l’identité de sa victime pour effectuer des virements bancaires

Un individu répondant au de N'GUESSAN KOUASSI NESTOR a été mis aux arrêts par la PLCC suite à une plainte déposée pour une escroquerie portant sur la somme de 38.000.000 FCFA. C’est après avoir reçu de la part de sa banque des notifications de mouvements bancaires importants effectués sur son compte, que ce commerçant aperçu de l’escroquerie dont il était victime. S’étant rendu à sa banque pour avoir plus de détails sur la nature des mouvements bancaires, il lui a été notifié à son plus grand étonnement qu’il avait autorisé par dépôt d’un bordereau et confirmation téléphonique, le transfert de la somme de 38.000.000 FCFA de son compte vers un autre. Surpris de cette révélation témoignant d’une usurpation d’identité manifeste, il a saisi la PLCC d’une plainte.

Pages

S'abonner à Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité RSS