Article

[Inter] Cybercriminalité : Le Rwanda perd 6 milliards de Frw en 2018

La cybercriminalité a eu des lourdes conséquences sur l’économie rwandaise à en croire le Bureau des Enquêtes du Rwanda (RIB, Rwanda Investigation Bureau) qui les estiment à 6 milliards de Frw. Comment réduire les actes de cybercriminalité ou dissuader ceux qui se livrent à de telles pratiques ? Au Rwanda on y réfléchit au regard de leurs conséquences sur l’économie et l’image du pays.

Aux dires de Jeannot Ruhunga, le secrétaire général de RIB, jusqu’à 113 affaires de cybercriminalité, dont 64 à Kigali, ont été enregistrées en 2018 au Rwanda. De quoi attirer l’attention des autorités car en 2017, ce sont près de 47 cas qui ont été recensés, dont 40 dans la ville de Kigali, pour des pertes économiques de 298 millions de Frw et 106 000 euros de pertes économiques pour les victimes.

Et lors d’une rencontre avec les habitants de la ville au stade de Nyamirambo convoquée expressément par le ministre de la Justice Johnston Busingye, M. Ruhunga qui en plus de sensibiliser les uns et autres sur ces crimes répandus dans les zones urbaines, a voulu par la même occasion les prévenir.

La stratégie des criminels est toute simple. “Les auteurs se sont engagés à utiliser des technologies telles que l’ordinateur, Internet, le téléphone et tout autre type de technologie de l’information. Certains criminels vous promettent que vous avez gagné un prix en espèces, puis vous demandent votre identification personnelle, votre code PIN d’argent mobile ou un compte bancaire, informations qu’ils utilisent pour voler votre argent”, a révélé Jeannot Ruhunga.

D’autres formes de crimes sont fréquemment commis dans les zones urbaines. On peut citer l’usurpation d’identité permettant à des escrocs de se faire passer pour des responsables de certaines institutions pour soutirer de l’argent à leurs victimes en leur promettant de leur trouver un emploi.

Hélas, ces observations ne sont pas seulement observées au Rwanda. D’autres pays africains tels que la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Bénin, Togo, le Nigéria où le Ghana connaissent le même phénomène.

L’Europe, l’Amérique, l’Asie et le reste sont aussi confrontés par les cyberattaques qui ont même ébranlé de grandes entreprises à travers le monde. Toutefois au Rwanda, les autorités ont décidé de prendre les taureaux par les cornes.

En 2018 par exemple, le RIB a enregistré 741 cas de fraude et de tromperie dans tout le pays, dont 381 à Kigali. Dans ces affaires, les criminels ont volé 978 millions de Frw et 256 000 dollars. Les crimes dans cette catégorie ont presque doublé par rapport aux 464 affaires enregistrées en 2017 fait remarquer l’agence rwandaise d’informations rnanews.

C’est pourquoi, le ministre de la Justice Johnston Busingye a invité la population à coopérer avec les autorités pour que la lutte contre de tels crimes soit efficace. M. Busingye a fait part de la mise en place d’une police de proximité dont les éléments ont été déployés sur l’ensemble du territoire rwandais pour lutter contre le crime.

 

Source ici