Article

UN AS DE LA FRAUDE SUR PORTE-MONNAIE ÉLECTRONIQUE MIS AUX ARRÊTS

L’arnaque au porte monnaie électronique est celle qui fait le plus de victime depuis quelques mois. Alors nous vous invitons une fois de plus à élever votre niveau de vigilance. Vous devez prendre soin de lire chaque détails des messages que vous recevez et surtout recourir à votre service client pour chaque situation. Ainsi vous vous mettrez à l’abri des préjudices subit par les victimes de l’histoire qui suit.

L’entrepreneuriat a toujours été encouragé dans les pays en voie de développement et particulièrement par l’État de Côte d’Ivoire. Les jeunes même diplômés ne doivent pas toujours tout attendre du gouvernement. C’est ce qu’a bien compris OO, qui dans le souci d’acquérir son indépendance financière s’est lancé dans la revente de carte sim. Son activité fonctionne parfaitement, quant un jour il est approché par KDU qui souhaite lui acheter 5 cartes sim. L’idée est de s’en servir pour l’ouverture de cinq agences de transferts mobiles. OO, s’exécute et comme très souvent le client est satisfait. Pendant qu’il continue son activité, OO apprend que les cartes sim qu’il a vendues à KDU sont impliquées dans des transactions frauduleuses. Il en est surpris car ce dernier lui avait affirmé qu’elles étaient destinées aux cinq caissiers des agences qu’il s’apprêtait à ouvrir. KDU avait fourni à OO cinq pièces d’identités différentes pour la création de cartes sim. L’inquiétude le gagne parce que les bruits selon lesquels l’arnaque au porte monnaie électronique fait ravage lui sont également parvenus. En outre, il a été convoqué des semaines plus tard par la police cybercriminelle pour affaire similaire. En effet, la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) est en moment débordée par les plaintes liées à cette infraction. Parmi elles, celles de trois victimes LLF, CNS et MYL qui soutiennent avoir été jointes téléphoniquement par des inconnus. Ceux-ci prétendaient avoir effectué des dépôts par erreur sur leurs numéros. En voulant vérifier l’effectivité des prétendues transactions, les victimes ont vidé leur porte monnaie au profit d’un numéro inconnu. Elles ont chacune saisi la PLCC d’une plainte afin d’élucider cette affaire.

L’enquête de la PLCC soutenue techniquement par le LCN (Laboratoire Criminalistique numérique) a permis de découvrir que le numéro ayant reçu les transferts appartient à KDU. Le suspect a été interpellé et avait en sa possession 27 carte sim. Lors de son interrogatoire, KDU reconnaît avoir arnaqué plusieurs personnes sur leurs comptes mobiles avec les puces achetées chez OO. L’exploitation des 27 cartes sim par le LCN a permis aussi de découvrir qu’elles servent à des transactions frauduleuses. Ce sont au total 308 dépôts frauduleux d’un montant de 12 786 202F CFA soit 19 520 EUROS qui ont été effectués.

En définitive KDU a été conduit devant le Parquet d’Abidjan où il pourrait être poursuivi pour fraude et complicité sur transactions électroniques.