Interpellations

Interpellations

Un cyberescroc interpellé alors qu'il s'apprêtait à effectuer un retrait frauduleux d'argent

Sur dénonciation anonyme, l'équipe de la PLCC a mis aux arrêts le lundi 18 Mars 2013, un individu suspecté de mener des activités délictueuses sur Internet. Le nommé BOUGOUMA MOUSSA, âgé de 17 ans et résidant à Yopougon Toit Rouge, a été interpellé alors qu'il s'apprêtait à effectuer un retrait frauduleux de fonds.
Les investigations menées ont permis de découvrir une panoplie de faux documents ; dont deux (02) fausses cartes d'identité française, un (01) faux passeport français et un (01) faux acte notarié français. De plus, l'attestation d'identité Ivoirienne trouvée en la possession de cet expert en faux, s'est avérée après vérification, être une fausse. En effet, les cachet et signature de l'autorité y sont grossièrement imités et le code d'enregistrement faux.

Deux cyberescrocs interpellés

Suite à une plainte déposée par une victime de nationalité française, l' équipe de la PLCC a mis aux arrêts ce Jeudi 28 Mars 2013, deux (02) cyberescrocs dans le quartier de KOUMASSI à Abidjan.
Les nommés SANGARE MALICK, âgé de 24 ans et SOMA ALASSANE, âgé de 26 ans ; ont été interpellés alors qu'il s'apprêtaient à retirer la somme de 2.500 Euros, soit 1.639.890 FCFA.
En effet, le nommé SANGARE MALICK, était rentré en contact avec sa victime via Internet. Se faisant passer pour un étudiant démuni et en quête de soutient financier pour poursuivre ses études, l'escroc avait réussi à se faire « adopter » par sa victime ; qui se proposait de bonne foi de l'aider financièrement, afin qu'il poursuive ses études.

Tags: 

Une bande de (05) jeunes cyberescrocs interpellés en pleine activité dans un cybercafé

Les fonctionnaires de Police de la PLCC ont interpellé le Mardi 21 Mai 2013, cinq (05) individus suspectés de mener en bande, des activités cybercriminelles. Cette opération a fait suite à de longs mois d'enquêtes et d'observation dudit groupe criminel. En effet, le groupe criminel très actif sur le réseau Internet était dans le collimateur de la PLCC, suite à des dénonciations anonymes faisant état des activités illicites menées par ses membres.

Pages

S'abonner à RSS - Interpellations