Bienvenue sur le site web officiel de la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité. >>> Signalement en ligne <<<

Le conseil des ministres adopte un projet de loi sur la cybercriminalité

Le gouvernement Ivoirien a adopté au cours d'un conseil des ministres tenu ce Mercredi 20 Février 2013 au Palais de la Présidence de la République à Abidjan, un projet de loi relatif à la lutte contre la cybercriminalité.
Le projet de loi, présenté par le Ministre de la Poste et des Technologies de l'Information et de la Communication, vise essentiellement à transposer en droit interne, les directives C/DIR/1/08/11 du 19 août 2011 portant lutte contre la cybercriminalité dans l’espace de la CEDEAO.
Il permettra à terme de doter la Côte d'Ivoire d'instruments de lutte (juridiques, organisationnels, techniques) plus efficaces, en vue d'offrir aux utilisateurs, opérateurs et pouvoirs publics, un environnement des TICs plus sûr.

Tags: 

ARRESTATION DE DEUX CYBERESCROCS

Les fonctionnaires de Police de la PLCC ont arrêté ce Lundi 11 Mars 2013, deux (02) individus de nationalité Ivoirienne impliqués dans une vaste escroquerie via Internet. L'arrestation des délinquants fait suite à une plainte déposée par une victime auprès de la Police suisse, puis transférée aux services de la PLCC.

Un adolescent cyberescroc mis aux arrêts

Un jeune homme âgé de 17 ans a été mis aux arrêts ce Mardi 12 Mars 2013 par les fonctionnaires de Police de la PLCC. Le jeune cyberescroc nommé SABANA HOLLA et résidant à ABOBO, a été interpellé suite aux investigations menées par la PLCC, dans une affaire d'escroquerie et de chantage.
La victime, un adolescent de nationalité française et âgée de 16 ans est rentrée en contact via Internet, avec une demoiselle répondant au nom de « FLORA SABANA », qui s'est avérée être le cyberescroc. A la suite de leurs conversations en ligne, l'escroc a incité sa victime à entamer un tchat vidéo coquin. Ce dernier a ensuite pris le soin d'enregistrer à l'insu de sa victime, la totalité du tchat vidéo coquin qui laissait très clairement apparaître la victime dénudée et exécutant des actes d'attouchement sexuel explicites.

Pages

S'abonner à Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité RSS