Bienvenue sur le site web officiel de la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité. >>> Signalement en ligne <<<

Mis aux arrêts pour intrusion illicite et modification de données d'un site Internet

Un individu répondant au nom de GNEPO YEVAH DIDIER a été mis aux arrêts par les fonctionnaires de Police de la PLCC, à la suite d'une plainte adressée par la victime de l'acte illicite. En effet, c'est après avoir constaté la modification des données de son site internet et l'impossibilité d'avoir accès à l'interface d'administration, que le propriétaire dudit site web - patron d'une entreprise de la place- a saisi d'une plainte la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité. Par ailleurs, un message injurieux avait été posté par l'auteur de l'acte délictueux sur la page d'accueil du site internet, mettant à mal la crédibilité de l'entreprise. Les investigations techniques effectuées par la PLCC ont permis d'identifier l'auteur de cette intrusion illicite, qui s'est révélé être un ex employé de l'entreprise.

Traqués par la PLCC, les cyberdélinquants se font payer via des cartes.

C'est dans l'arrière boutique d'un magasin de vêtements que deux suspects ont été interpellé en pleine activité cybercriminelle, dans la commune de Yopougon quartier Banco II. En effet, ce qui en apparence paraissait être un simple magasin de vêtements, cachait en vérité le nœud d'un réseau cybercriminel bien ficelé. Les informations directement collectées auprès des victimes et suite aux investigations techniques ont permis de découvrir le mode d'action de ce réseau cybercriminel.
Après avoir monté leurs escroqueries via Internet, les cybercriminels recommandaient à leurs victimes de se faire transférer des sommes d'argent par le biais de coupon de recharges pour cartes prépayées.

Ils arnaquent pour plus de 100.000.000 FCFA un citoyen français via INTERNET, avant d’être mis aux arrêts par la PLCC

Au cours de l’année 2013, un homme d’une soixantaine d’année, de nationalité française est rentré en contact via  Internet, avec quatre cyberdélinquants particulièrement redoutables. En effet, l’homme a fait la connaissance  sur un site de rencontre, d’une personne répondant au nom de « Mélissa Garnier ». Cette dernière s’est liée d’amitié et a gagné la confiance du sexagénaire, en prétextant être la fille d’un défunt riche homme d’affaire de nationalité Ivoiro-Polonaise. La pseudo-demoiselle prétendait en outre être héritière d’une immense fortune estimée à 500.000 Euros, soit environs 328.000.000 F Cfa dont elle devrait rentrer en possession contre le paiement de frais et taxes administratives. C’est à cet effet, qu’elle sollicita le concours de sa victime, afin que celle-ci lui paie les fonds nécessaires au déblocage de la fortune, contre versement d’un pourcentage avantageux des sommes débloquées.

Pages

S'abonner à Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité RSS