Bienvenue sur le site web officiel de la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité. >>> Signalement en ligne <<<

Deux cyberescrocs interpellés

Suite à une plainte déposée par une victime de nationalité française, l' équipe de la PLCC a mis aux arrêts ce Jeudi 28 Mars 2013, deux (02) cyberescrocs dans le quartier de KOUMASSI à Abidjan.
Les nommés SANGARE MALICK, âgé de 24 ans et SOMA ALASSANE, âgé de 26 ans ; ont été interpellés alors qu'il s'apprêtaient à retirer la somme de 2.500 Euros, soit 1.639.890 FCFA.
En effet, le nommé SANGARE MALICK, était rentré en contact avec sa victime via Internet. Se faisant passer pour un étudiant démuni et en quête de soutient financier pour poursuivre ses études, l'escroc avait réussi à se faire « adopter » par sa victime ; qui se proposait de bonne foi de l'aider financièrement, afin qu'il poursuive ses études.

Tags: 

Une bande de (05) jeunes cyberescrocs interpellés en pleine activité dans un cybercafé

Les fonctionnaires de Police de la PLCC ont interpellé le Mardi 21 Mai 2013, cinq (05) individus suspectés de mener en bande, des activités cybercriminelles. Cette opération a fait suite à de longs mois d'enquêtes et d'observation dudit groupe criminel. En effet, le groupe criminel très actif sur le réseau Internet était dans le collimateur de la PLCC, suite à des dénonciations anonymes faisant état des activités illicites menées par ses membres.

Un réseau de cybercriminels démantelé

Les enquêteurs de la PLCC ont interpellé ce Vendredi 21 juin 2013, deux ( 02) membres d'un vaste réseau cybercriminel.
En effet, les délinquants étaient activement recherchés depuis de longs mois par différents services de lutte contre la cybercriminalité à travers le monde.
Faisant suite à une dénonciation du FBI (Federal Bureau of Investigation), les enquêteurs ivoiriens ont procédé à l'interpellation du nommé BAHI FULGENCE à son arrivée à l'aéroport FELIX HOUPHOUET BOIGNY d'Abidjan par le Vol Royal Air Maroc. Le nommé BAHI FULGENCE s'est avéré être un récidiviste qui a déjà écopé d'une peine de 5 ans de prison au Sénégal pour vol de carte de crédit.
L'interrogatoire du nommé BAHI FULGENCE à conduit à l'interpellation de DOUDOU HERMANN, présenté comme le présumé cerveau du réseau criminel.

Pages

S'abonner à Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité RSS